SÉRIE DE RENCONTRES DE LA RENTRÉE CULTURELLE – #3 – « Artistes noir.e.s et authenticité »

$10.00

Dans le cadre de la série de rencontres de la rentrée culturelle, le Livart présente une table-ronde en collaboration avec Nigra Iuventa modérée par Diane Gistal avec la participation de Moridja Kitenge Banza et Claire-Anse Saint-Éloi.

In stock

  • Dans le cadre de la série de rencontres de la rentrée culturelle, le Livart présente une table-ronde en collaboration avec Nigra Iuventa modérée par Diane Gistal avec la participation de Moridja Kitenge Banza et Claire-Anse Saint-Eloi.

    Les artistes émergent.e.s afrodescendant.e.s et africain.e.s sont confront.é.e.s à un monde de l’art qui leur impose de se positionner sur le spectre – imaginaire et fantasmé – de la blackness (condition noire). Positionnement à partir duquel leur travail est abordé, observé, scruté.

    Quant au discours critique, il attribue souvent un caractère politique, radical, communautaire ou a contrario, dépolitisé et peu ancré dans des questionnements liés à l’identité noire, à la démarche de ces artistes.

    Pourtant, ces dernier.e.s  refusent de plus en plus de se définir et de se subordonner à ces manières traditionnelles de voir (seeing) la (leur) négritude. Ces manières qui historiquement, comme le souligne Tina Campt, « dépeignent la négritude uniquement dans une relation de subordination à la majorité blanche [traduction libre] ».

     

    Date : mardi 15 novembre

    Ouverture des portes : 18h

    Table-ronde : 18h30-20h

    Prix : 10$

    Étudiant.e.s, artistes, travailleur.se.s culturel.les : 5$

    Code promo : ETUDIANT50

    *Service de bar

     

    Nigra Iuventa est un organisme à but non lucratif développant des projets innovants en art contemporain qui s’appuient sur des recherches sur les pratiques d’artistes et de commissaires afro-descendant.e.s et africain.e.s.

     

    Modératrice :

    Diane Gistal

    Diane Gistal est une productrice culturelle et une commissaire indépendante basée à Tiohtià:ke/Montréal. Elle est la fondatrice et la directrice générale de Nigra Iuventa, un organisme à but non lucratif qui célèbre les cultures et l’histoire afrodescendantes et africaines à travers les arts visuels et médiatiques. En 2021, l’organisme a été lauréat du grand prix « nos indispensables de l’équité » du Conseil des arts de Montréal.

     

    Participant.e.s :

    Moridja Kitenge Banza

    Moridja Kitenga Banza est un artiste canadien d’origine congolaise, né à Kinshasa en 1980 en République démocratique du Congo. Il est diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa, de l’École supérieure des Beaux-Arts de Nantes Métropole ainsi que de la faculté des sciences humaines et sociales de l’Université de La Rochelle. En 2010, il reçoit le Grand Prix Léopold Senior de la Biennale de l’Art africain contemporain DAK’ART pour la vidéo « Hymne à nous » et son installation « De 1848 à nos jours ». Il a reçu le Prix Sobey 2020 aux côtés de 25 autres finalistes dans le contexte de la pandémie de la COVID. Le Musée des Beaux-Arts de l’Ontario (AGO) présente actuellement une exposition individuelle de l’artiste intitulée « Et la lumière fut ».

     

    Claire-Anse Saint-Éloi

    Co-fondatrice de Black Joy MTL, Claire-Anse Saint-Éloi milite pour une meilleure représentation des communautés et des cultures noires. Son activisme prône l’importance du soin communautaire et de politiques axées sur la guérison et le bonheur comme vecteur de changement social.

     

    Recommandations de lecture :

    Campt, Tina, A Black Gaz. Artists changing how we see, Cambridge, Mass., The Mit Press, 2021.

    Sarr, Felwine, Habiter le monde. Essai de politique relationnelle, Montréal, Mêmoire d’encrier, coll. « Cadastres », 2017.

    Sharpe, Christina, In the wake. On blackness and being, Durham, Duke University Press, 2016.

    White, Bob W., « L’incroyable machine d’authenticité : l’animation politique et l’usage public de la culture dans le Zaïre de Mobutu », Anthropologie et Sociétés, vol. 30, n°2, 2006, p. 43-64. (lien vers l’article)